VOTEZ POUR LE BAL



Référencement


AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
Unconditionally, I will love you unconditionally
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 5 Mar - 15:05

L'hiver était plutôt doux cette année. Un peu comme toutes les années, de toutes façons. J'avais toujours vécu dans le Sud, de toutes façons. Je n'avais presque jamais vu de neige, et c'était tant mieux d'ailleurs. Le ski, très peu pour moi.
En plus, la neige, c'était froid. Et du coup, j'étais obligé de me mettre douze couches de vêtements -sans compter le caleçon- et c'était des plus désagréable. Du coup, tant qu'il faisait doux, et que le soleil était au rendez-vous, j'étais heureux.

En cette fin d'après-midi, donc de température plutôt agréable, je sortis de la boutique de vêtements. J'avais fini ma journée de travail, laissant le soin à la patronne en personne de fermer boutique. Moi, mon boulot, c'était de l'ouvrir le matin, pas de passer des heures dans les chiffres le soir avant de fermer.
Je m'engageais donc dans la petite rue commerçante de Calaus. Pas loin, j'aperçus la boutique de masques, et je m'approchais de la devanture. Ce travail d'orfèvre était bien différent du mien, mais au moins tout aussi plaisant à regarder. Avant de me faire renvoyer des bals, j'avais été un fan inconditionné de cette échoppe. J'en avais toute une collection, sur les murs de ma chambre de bonne à l'auberge.
Je ne m'en était pas séparé, au cas où un jour je pourrais retourner au Bal. Même si, après tout, ma vie de petit Bouffon tranquille ne me déplaisait pas tant que ça. J'avais un travail qui me plaisait, de quoi vivre, et une vie sans soucis. Bien loin du temps où je flirtais avec les interdits et où je dormais plus souvent dans des cellules de prison qu'ailleurs...

Après m'être mis du bonheur plein les yeux -sisi ça se dit, je vous assure- je me retournais un peu vivement. Un peu trop, visiblement, puisque je percutais de plein fouet un... homme. Et quel homme. Grand, beau, fort, et... Attendez.
MILO ?!???!!
Hihi. J'avais pensé à haute voix. Et le ton avec lequel j'avais prononcé ce prénom -qu'autrefois j'adorais prononcer, mais ça c'est une autre histoire- trahissait ma surprise à l'idée de le revoir.
Dieu. Et moi qui pensais m'être débarrassé pour toujours de cet homme.

_________________
you can beat the world, beat the war
yeah, you can be the greatest, you can be the best
avatar
Informations
Messages : 87
Faveurs du Roi : 87
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 23
Localisation : Bal du roi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 5 Mar - 18:52


Unconditionally, I will love you unconditionally



Milo était sortit pour profiter de cette journée qui s'annonçait très belle, enfin aussi belle que possible en cette fin d'hiver ! Il avait flâné dans les jardins, discuté avec quelques personnes qui l'avaient abordés, puis s'était arrêté à l'auberge pour manger un bout.
Là, il avait été tellement happé par la bonne humeur générale qu'il était resté plus longtemps que prévu. Pour une fois il n'eut pas l'impression d'être passé au rayon X par les autres personnes, ce fut une ambiance bonne enfant, et quelques heures de drague amusées avec les serveuses.

Oh, il savait qu'il ne sortirait jamais avec l'une d'elle, mais cela pouvait s'avérer utile parfois, mais c'était surtout agréable.

Il ressortit donc vers la fin de journée après avoir promis de repasser pour une partie de carte à l'occasion.
L'homme recommença à flâner sans réellement savoir où il allait, ou même quel était le but réel de cette promenade. Il admira les vitrines, s'arrêtant pour observer les derniers habits, les derniers masques sans arrières pensées.

Puis, d'un seul coup quelqu'un lui rentra dedans. Tout naturellement Milo tandis le bras pour retenir l'inconnu et ainsi l'empêcher de tomber. L'exclamation qui fusa manqua de lui faire lâcher le poignet qu'il avait attrapé.
Milo regarda plus attentivement et bien que son visage resta plus ou moins neutre dans sa tête se fut le branle bas de combat.

*Oh, bon sang il fallait que je tombe sur lui !
Pourquoi lui parmi toutes les personnes qui se trouvent ici ?
Non, je dois rêver !
Il est toujours aussi beau n'empêche. Et sa peau...
Non, reprends-toi Milo.
Dis quelque chose ! Ne reste pas comme un idiot à le fixer, oui il est beau mais dis quelque chose !
Ressemble à autre chose qu'à un poisson hors de l'eau !
Mais qu'est-ce que je dois dire ?
Lui parler du beau temps ? Non, mais je déconne là, je suis con, mais je suis con.
Il doit m'en vouloir à mort, d'ailleurs il va peut-être partir sans plus m'adresser la parole, ça devait être une erreur.
Qu'est-ce que je fais ?
Je pars en courant ?
Mais oui, bien sûr Milo, part en courant, tu auras l'air bien con et tu es sûr qu'il ne voudra PLUS JAMAIS te parler, ni même te voir. Il accrochera même ta photo comme cible dans sa chambre...au moins il pensera à moi.
Non, restons sérieux, que dois-je faire ?
Je dois bien pouvoir faire ou dire quelque chose, non ?*


Dans la tête de Milo c'était un véritable capharnaüm, et le pauvre homme était bien incapable de savoir ce qu'il devait dire ou faire en cet instant.
Oh, bien sûr qu'il s'en voulait terriblement pour avoir vendu le secret de son amant, mais JAMAIS il ne le dirait, plutôt mourir. Encore moins au principal concerné.

Heureusement, il réussit plus ou moins à reprendre contenance au bout de quelques secondes, rien de bien trop suspect. Surtout quand vous aviez en face de vous Zénon, le type qui semblait venir d'une autre dimension tant il voyait le monde différemment du votre.

*Et c'est pour ça que c'est le meilleur...*

-Oh, excuses-moi, je ne t'avais pas vu... Zénon.

*Bravo, ce n'est pas trop nul comme réponse.
Bon j'ai hésité en prononçant son prénom, c'est si agréable de pouvoir le prononcer à nouveau... non ne t'égards pas.
Ah, mais lâche ce poignet, même si c'est agréable, lâche ce poignet Milo, sinon il va te l'arracher et ce sera encore plus douloureux pour toi !*


Pourtant, Milo garda le poignet de Zénon dans sa main comme incapable de s'obéir lui-même. Après tout cela pouvait passer pour un oubli sous le coup de l'étonnement.
N'est-ce pas ?


- Adrenalean 2016 pour Epicode


(que penses-tu de mon Milo désemparé face à Zénon ? Je pense qu'il sera souvent ainsi devant Zénon ^^)

_________________
Il y a l'être et le paraître
Quel est ton choix ?
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Ven 11 Mar - 19:11

J'évitais cet homme comme la peste depuis déjà plusieurs semaines. Peut-être était-ce déjà des mois ? Je n'en savais rien.
De toutes façons, le temps était trop long depuis que je l'avais quitté. NON ! Depuis qu'IL m'avait quitté.
Certes. J'avais rompu, en même temps que je rompais avec toutes mes habitudes à la cour.
MAIS. Il m'avait forcé. On ne peut pas rester amoureux après une trahison.
N'est-ce pas, Zénon ?

Bien malgré moi, je ne pus m'empêcher que, quelques semaines -ou mois, du coup, toujours la même question épineuse- j'aurais été plus que ravi de rentrer accidentellement dans mon amoureux. J'en aurais profité pour quémander un baiser pour qu'il se fasse pardonner de m'avoir fait mal avec sa forte carrure, puis je lui en aurais donné un pour me faire pardonner de l'avoir bousculé. Avant de se promettre qu'on se verrait le soir même, puis se donner un autre baiser pour se quitter, et encore un autre parce que décidément, le quitter même pour quelques heures c'est trop long, et...
STOP.

Je me redressais de toute ma hauteur, restant cependant toujours un peu plus petit que lui. Pauvre de moi, j'avais toujours eu un faible pour les hommes un peu plus grands que moi. Et l'ex-grand amour de ma vie ne faisait pas exception à la règle, malheureusement. Je le regardais droit dans les yeux, plus pour éviter de trop contempler ce que j'avais perdu que pour retrouver une quelconque contenance. Car il semblait écrit d'avance que je ne parviendrais jamais à redevenir totalement normal en présence de Milo Cyprien Reed.

Maîtrisant les intonations de ma voix comme on me l'avait appris en psychologie -et comme on l'avait aussi appris à mon ex-amant, qui devait bien se souvenir de toutes ces techniques- et tentant d'opter pour un ton léger.
Et, je devais bien l'avouer, quelque peu d'amertume.
- Tu m'as donc éliminé de ta vie au point de ne plus me voir que lorsque tu me heurtes physiquement ? Toujours aussi agréable, à ce que je vois...
J'avais pourtant, pendant un instant, pensé ne pas engager les hostilités. Mais c'était bien trop dur. Il m'avait fait trop de mal, depuis le temps, pour que je reste placide. Et au diable les cours pendant lesquels j'avais appris à le connaître.

_________________
you can beat the world, beat the war
yeah, you can be the greatest, you can be the best
avatar
Informations
Messages : 87
Faveurs du Roi : 87
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 23
Localisation : Bal du roi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Ven 11 Mar - 20:23


Unconditionally, I will love you unconditionally




Milo eut comme l'impression qu'on lui balançait une maison sur la tête.
C'était à présent sûr, Zénon le détestait totalement, au point de prendre chacune de ses phrases dans le mauvais sens. Sa main se crispa légèrement sur le poignet de Zénon.

Dans son esprit il se vit dégringoler des escaliers, marches après marches sans pouvoir se retenir.
Heureusement, son masque habituel tint le coup. Un nombre incalculable de mots lui vinrent à l'esprit, manquèrent de franchirent ses lèvres. Vous voyez ces mots blessants pour l'autre personne afin de vous protéger, de ne pas montrer que ce que vous avez entendu vous avait frapper en plein coeur. Mais Milo les retins, encore capable de garder un maigre sans froid en cet instant.
Il n'avait qu'une envie: partir le plus vite possible pour ne pas recevoir un autre coup.

Pourtant, il devait être sadique envers lui-même, il resta.
Il avait encore un très mince espoir encore.
Après tout, malgré se ton léger qui frisait les zéro degrés pour Milo, Zénon n'avait pas essayé de reprendre son poignet. Cela voulait bien dire quelque chose non ?

*Trouve quelque chose pour te faire pardonner.
Maintenant !
Aller, tu peux le faire, il y a bien un truc à dire pour qu'il t'en veuille un poil moins ?

Non, il me déteste, c'est fini.
Jamais il ne m'avait parlé de cette façon.
D'habitude il utilise toujours un ton joyeux, souriant, heureux de vivre...
Là, c'est comme s'il était fasse à un inconnu qu'il détestait mais à qui il n'ose pas dire de dégager.

Il me déteste, c'est tout.
Quoi que je dise il va mal le prendre.
Je devrais partir, moins il me verra mieux se sera...
Mais en même temps il pensera que je l'ai utilisé... en fait il doit déjà le penser.*


Sa poigne se resserra encore un peu plus sur le poignet de Zénon sans même qu'il s'en rende compte. Un peu comme si inconsciemment il voulait empêcher Zénon de partir avant qu'il n'ait trouvé ce qu'il allait bien pouvoir dire sans se dévoiler.
En réalité il devait commençait à faire mal au pauvre homme en face de lui.

Incapable de savoir que répondre, ayant perdu sa verve légendaire et sa facilité à mentir, comme presque toujours en face de Zénon, Milo resta silencieux.
Ses yeux s'étaient égarés depuis longtemps, se promenant, s'arrêtant sur chaque parties du corps de son ancien amant avec délectation.
*Ancien... je déteste se mot... qui a eut le plaisir de le regarder depuis ? Qui a eu le privilège de goûter sa peau ? De sentir son odeur ? De nicher son nez dans son cou pour éviter de se réveiller ?*

Et comme toujours Milo se perdit dans sa contemplation, moitié jaloux, moitié triste sans que cela ne se voit réellement sur son visage.
Il se fichait pas mal de se que pouvait penser Zénon à cet instant, juste encore un peu. Un peu plus longtemps avant de reprendre cette longue route sans lui.

"Reviens-moi" Avait-il envie de dire.
"Reviens-moi et je ne te ferais plus souffrir" Mais même Milo savait que ce n'était que mensonge.
Bien sur qu'il ferait encore une fois souffrir Zénon.
Encore et encore. Toujours.
Cela avait été le cas dès que son frère l'avait retrouvé et encore une fois quand ils s'étaient revu à la cour du Roi.

Peut-être qu'il avait rater le coche à un moment.
Un moment où il aurait dû raconter qui il était à Zénon.
Lui conter son enfance, lui dire pourquoi il s'était retrouvé à faire ces études, pourquoi il disparaissait certain soirs.
Lui dire que jamais il ne l'avait trompé, que l'idée ne lui était jamais venue à l'esprit.
Lui dire qu'il était incapable de garder le moindre secret si cela pouvait servir ses intérêts.
Lui dire de se taire, ne pas lui souffler son secret.
Oui, il avait raté cet instant.

Et à présent il ne pouvait que s'emplir l'esprit d'images de Zénon avant que celui-ci ne disparaisse à nouveau.


- Adrenalean 2016 pour Epicode

_________________
Il y a l'être et le paraître
Quel est ton choix ?
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 12 Mar - 23:20

Cesserais-je un jour d'être aussi désemparé devant Milo ? J'en doutais moi-même. Après tout, il avait partagé ma vie pendant... plus de 8 ans. On ne pouvait pas oublier délibérément huit années de sa vie, les gens et les événements qui allaient avec.
D'autant plus que, d'aussi loin que je me souvienne, ces huit années avaient été de loin les plus belles. Les plus heureuses. Il n'y avait rien de comparable au fait de se réveiller tous les matins près de l'homme de sa vie, et de s'endormir dans ses bras tous les soirs.
Enfin. Tant que cet homme rentrait le soir, et n'allait pas vous tromper avec un sombre inconnu.

Mais, même s'il m'avait fait du mal, et par deux fois, je ne pouvais m'empêcher de l'aimer encore -un peu seulement- cet indescriptible énergumène.
Oui, le mot énergumène me paraissait tout à fait utilisable, vu que présentement, il me serrait le poignet à m'en couper la circulation. Et, nulle part dans les bouquins expliquant la meilleure façon de se comporter avec son ex -moi, lire ce genre d'inepties ? Noooooon. Vous vous faites des idées. Bon. Peut-être, mais juste pour s'endormir plus rapidement - je n'avais lu que toucher l'homme concerné aidait.
J'étais même plutôt certain du contraire. Mais malheureusement, j'aurais été bien en peine de lui reprendre ma main. Déjà que je m'en voulais affreusement de lui avoir parlé aussi durement.
Si tu savais comme aujourd'hui je déteste la tête de chien battu que tu fais... Tu es irrésistible, Milo Cyprien Reed. Tu le sais ça ?
Bien malgré moi, ma colère retombait, comme un soufflé trop cuit. Ou pas assez cuit. Bref. Comme un soufflet raté, point barre. J'étais incapable de rester fâché plus d'une demi-seconde contre lui, le bougre.
Mes bonnes résolutions de ne plus jamais rien avoir à voir avec cet homme s'estompaient aussi rapidement que je les avais prises. Parce que, mine de rien, lorsqu'on a l'objet de la tentation en face de soi, il est nettement plus difficile d'être raisonnable. En plus, aujourd'hui, je ne m'étais pas levé en me disant que j'avais envie d'être raisonnable.
Alors, pourquoi le serais-je ?

Continuant à regarder mon ancien amant -non, Zénon, pas touche, il n'est plus à toi celui-là !- j'essayais de trouver quelque chose d'intelligent à dire. Après tout, je venais de complètement me griller quant à l'ampleur des sentiments qui me liaient encore à lui.
Mais, je tomberais d'accord avec vous sur un point très facilement : les choses intelligentes, c'est pas vraiment mon truc. Du coup, la première chose qui s'imposa à mon esprit fut tout sauf judicieuse.
Et sinon, comment vont la vie, les amou... les emmerdes ?
Oh non, je n'avais aucune envie de parler de ses amours. Tout, sauf imaginer un autre homme dans son lit. Un autre homme que moi, of course nounours.

_________________
you can beat the world, beat the war
yeah, you can be the greatest, you can be the best
avatar
Informations
Messages : 87
Faveurs du Roi : 87
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 23
Localisation : Bal du roi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 12 Mar - 23:47

heu.. je vais considérer que Zénon parle à haute voix vu que parfois tu mets des "-" et parfois non
Je suppose que si ça avait été des pensées tu les aurais mis entre "*"
Si je me suis trompé dis-le moi je réécrirai le rp ^^

Unconditionally, I will love you unconditionally




Milo aurait put danser, chanter, crier, faire tout se que vous vouliez en cet instant.
Les paroles de Zénon résonnaient encore entre eux: "Si tu savais comme aujourd'hui je déteste la tête de chien battu que tu fais... Tu es irrésistible, Milo Cyprien Reed. Tu le sais ça ?"

Bon, il n'avait pas l'impression de faire une tête de chien battu, mais il s'en fichait pas mal. Le ton employé, les mots, tout lui donnait un petit espoir. Un minuscule espoir qu'il ne savait comment manipuler pour ne pas le casser en milles morceaux comme il en avait tant l'habitude.

Que pouvait-il dire ?
Que dire à présent que Zénon avait rompu se silence, jetant une petite corde à travers le ravin qui les séparait ? Ses yeux se recentrèrent sur le visage de son ex-amant.
A moins que Zénon ait plutôt envoyé une corde avec quelques planche en équilibres dessus, s'il pouvait considérait le fait qu'il n'avait toujours pas arraché son poignet de ses mains comme signe de paix.
Main qu'il desserra brutalement, sans pour autant libérer sa proie, en se rendant compte qu'il la serrait vraiment très fort.

Milo se demandait toujours se qu'il allait pouvoir dire quand Zénon continua: "Et sinon, comment vont la vie, les amou... les emmerdes ?"

Le visage de Milo pâlit légèrement avant qu'il ne se reprenne.
Comment devait-il prendre cette phrase ?
Devait-il comprendre que Zénon avait refait sa vie avec quelqu'un d'autre ? Qu'il tentait gentiment de lui faire comprendre sans lui faire de peine ?

-Je ne t'ai jamais trompé, ni avant, ni après... Lâcha-t-il sans pouvoir sans empêcher, sur un ton peut-être un peu trop haut car il entendit plusieurs murmures alors que le mouvement de foule autour d'eux ralentissait.

Il se passa la main dans les cheveux, premier signe de sa réelle nervosité face à son ex-amant, avant de reprendre un peu plus bas:

-Les emmerdes toujours pareil, peut-être pire... le "depuis que tu n'es plus à mes côtés", flotta presque entre les deux avant que Milo ne continu comme pour noyer le poisson et empêcher Zénon d'intégrer ses premiers mots. Et toi ?

*Je ne veux pas savoir !
Si, je veux le savoir, et j'irai l'air de rien foutre mon poing dans la figure de se connard !
Je le frapperai jusqu'à se qu'il ne ressemble plus à rien !
Ou jusqu'à se qu'il ne puisse plus voir Zénon, et je lui arracherai les mains qu'il ne puisse plus le toucher !*



- Adrenalean 2016 pour Epicode

_________________
Il y a l'être et le paraître
Quel est ton choix ?
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 26 Mar - 18:34

Hors RP:
 

Je ne pus m'empêcher de tiquer légèrement lorsqu'il réitéra ce que je pensais être un énorme mensonge. Jamais il ne m'avait donné d'explications sur la raison de ma première rupture -mon dieu que je déteste appeler ça comme ça, cela montre tellement à quel point je suis un coeur d'artichaut - et ce malgré mes demandes. Petit à petit, le temps passant, j'avais considéré cela comme de l'histoire ancienne. J'avais pensé pouvoir oublier ce petit écart.
Mais, maintenant que j'étais loin de lui, maintenant que mon cœur n'était plus influencé par sa présence, les doutes s'étaient installés davantage. Ils s'étaient introduits dans mes pensées, mitant petit à petit les places qu'occupait avant la confiance aveugle que j'avais en Milo. Pour finalement en arriver à cette conclusion : mentait-il éhontément depuis le début, et avait-il connu bien d'autres hommes que moi ?

Bien évidemment, il me répondrait non, si j'en venais à lui poser la question. Mais je savais bien qu'il pouvait mentir comme seul savait le faire un habitué du fait.
Et puis, maintenant, il était trop tard pour les petites disputes de couple. Nous n'en formions plus un depuis déjà quelques temps. Et c'était bien mieux pour mon équilibre émotionnel, mine de rien... Je m'étais vite fait à mon nouveau train de vie, au point de ne même pas regretter la vie au château, c'est vous dire...

Je ne me mis à remarquer que maintenant qu'il avait toujours sa main autour de mon poignet. Tiens donc. Mon corps, autrefois tellement habitué à avoir sa main dans la mienne me trahirait-il ? Se souviendrait-il de ce contact, et s'y serait-il habitué au point de ne plus me le faire remarquer ? Visiblement, il semblait juger que ce n'était pas la peine de faire parvenir les messages nerveux sensoriels jusqu'à mon cerveau.
Je m'empressais de répondre à sa question, sautant sur l'occasion de ne pas avoir à interpréter son geste.
Je fais ce que j'aime, je suis le modiste de la boutique de vêtements de la Grande Couturière.
J'étais fier de ma nouvelle attribution. Je pouvais dire sans me vanter que la plupart des costumes masculins que l'on pouvait apercevoir au Bal étaient de ma patte. La Couturière préférait les froufrous aux tissus sombres, manquant de chaleur à ses yeux. Alors, quand il s'agissait d'habiller la clientèle masculine, j'avais le plus souvent carte blanche, ce qui me plaisait bien...
Un bref courant d'air -après tout, nous étions dans le Sud, le Mistral n'était pas loin- me fit frissonner, sous ma simple veste. Adressant un petit sourire à Milo -après tout, fut un temps, avec le même sourire, j'aurais gagné le droit de lui piquer son pull- je lui désignais le pub du bout du menton.
Ça te dirait d'aller discuter au chaud ?

_________________
you can beat the world, beat the war
yeah, you can be the greatest, you can be the best
avatar
Informations
Messages : 87
Faveurs du Roi : 87
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 23
Localisation : Bal du roi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   Sam 26 Mar - 19:08
Unconditionally, I will love you unconditionally



Milo eut presque un coup au coeur en entendant la réponse de Zénon sur son travail. Il savait que s'il n'avait pas révélé le secret de son ex-amant celui-ci aurait put avoir une place tellement plus haute. A cause de lui Zénon avait perdu une place de choix.
Pourtant, connaissant l'homme, Milo savait que ces paroles n'étaient absolument pas là pour le rabaisser ou le faire culpabiliser. Zénon devait réellement aimer se qu'il faisait.

En tout cas, Milo fut un peu soulagé, même si les dires de Zénon le faisaient culpabiliser, au moins l'homme n'avait pas fait de remarque sur ses précédentes paroles.

*Ou il n'y a pas crût. Il a tellement prit l'habitude que je ne lui réponde pas, que je lui donne de fausses excuses, qu'il est persuadé que je lui ais menti.
Et, Zénon étant ce qu'il est, jamais il ne mettra une nouvelle fois le sujet sur la table.
Hum, de toute façon est-ce que je lui dirais la vérité ?
Idiot comme je suis, je préférerais lui balancer une ou deux méchancetés avant de fuir pour aller regretter mes paroles tous justes prononcées.*


Milo en était là de ses réflexions quand il sentit Zénon frissonner suite à une petite brise.
Il ne put que profiter de son sourire.

*Il est tellement beau, éblouissant, magnifique...
J'aimerai tant qu'il n'offre ce sourire qu'à moi...*


Son esprit manqua de partir une nouvelle fois à la dérive pour un énième hymne à la beauté de son ex-amant, mais Zénon lui recadra les idées en proposant d'aller dans un Pub au chaud.

Proposition que Milo n'avait pas la moindre envie d'accepter. Il était sûr que s'ils allaient dans ce Pub ils perdraient toutes l'intimité qu'ils avaient actuellement malgré le fait qu'ils soient au milieu de la rue. En plus, cela voudrait dire qu'il allait devoir lâcher Zénon.

C'était non ! Cent pourcent NON.

Mais en même temps, il ne pouvait pas laisser son ex-amant attraper froid...Et celui-ci pourrait interpréter son refus comme un rejet de toute conversation.

*Très bien, je vais sacrifier ce contact pour une discussion plus longue.
Aller, courage, tu peux le faire Milo.*


Bien sûr, comme à peu près toujours aux côté de Zénon, son corps refusa obstinément d'obtempérer. Et alors que Milo se détournait pour se rendre au Pub, sa main descendit un peu plus bas pour venir naturellement entrelacer ses doigts à ceux de Zénon pour l'entrainer avec lui.

*Milo, tu es un idiot, il va t'arracher cette main et te la mettre dans la figure...
Elle est toujours aussi douce...toujours aussi chaleureuse...cela m'avait manqué...
Aller, profite Milo avant qu'il ne te fasse découvrir la douceur de cette main dans ta face.

Le ferait-il en fait ? Il ne m'a jamais frappé, jamais insulté.
Après tout ce que j'ai fais, tout ce qu'il pense que j'ai fait... jamais il ne m'a balancé quoique se soit à la figure.
Juste quelques regards, juste ce jour où il m'a confronté pour savoir si je le trompais. Et encore, ce jour là c'est moi qui ais crié, c'est moi qui ais dit les pires choses.
S'il m'insulte aujourd'hui je l'écouterais jusqu'au bout. Ou même un autre jour.*


Et sur ses pensées, Milo ressera un peu sa prise sur la main de Zénon:

-Juste encore un peu... Murmura-t-il tout bas pour lui-même.


- Adrenalean 2016 pour Epicode

_________________
Il y a l'être et le paraître
Quel est ton choix ?
Contenu sponsorisé
Informations
MessageSujet: Re: Unconditionally, I will love you unconditionally   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue Au Bal ::  :: Les Echoppes-