VOTEZ POUR LE BAL



Référencement


AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon   Ven 30 Jan - 21:41
Moi c'est Mini BN, j'ai 18 ans, toutes mes dents, la plus belle voiture du monde (mais pas mon permis haha reste plus qu'à me motiver What a Face), le plus gentil cheval du monde (et le plus bête aussi, mais ça c'est surfait finalement), le plus beau projet de carrière du monde (j'veux aller soigner les baleines et les dauphins)... Bref. Je suis trop chouette dans tous les domaines. Cool
Sinon, je suis en prépa vétérinaire, et j'ai créé ce Cluedo géant version carnaval de Venise. Et je vous embrasse tous, et j'espère que vous aimerez le petit Zénon.
Chère Hannah,
Aujourd'hui, c'était la rencontre. Celle avec ce mystérieux inconnu de l'invitation. J'avais, comme toujours, tout préparé. J'avais tout appris sur le village, tu me connais, avec cette volonté de toujours réussir et l'excellente mémoire que j'ai. Je m'attendais à tout, sauf à ce qu'il me demande de parler de moi. La question, un peu reformulée, était "qui suis-je ?".
Question épineuse, pas vrai ? Certes, il n'a pas du en voir passer beaucoup des comme moi dans sa vie. Non, je ne suis pas narcissique, et tu le sais. Mais j'entends par là que, parmi tous les invités qu'il a accueilli, je devais être le seul à arriver en costume rose bonbon.
Je lui ai donc répondu en toute franchise que j'étais original. Va savoir pourquoi, cela l'a fait rire. Oui, je suis original, loufoque. Bien dans ma peau. Une petite voix fluette, loin de celles de mes camarades masculins, souvent assez graves. Mais je suis toujours sûr de moi. Je ne me trompe jamais, je ne fais qu'inverser deux notions. Je pense souvent à voix haute, je suis toujours dans la démesure. Je me moque de mon prénom, de ma vie, de mes origines. On dit que j'ai un bon sens de l'humour, que j'ai de la répartie. Certainement pas timide ! Extraverti, ouvert, très amical. Je n'hésite pas à interpeller un total inconnu juste pour découvrir qui il est. J'aime apprendre, connaître, je suis curieux au possible.

Certes, j'ai la très mauvaise manie de n'écouter aucun conseil. Je m'estime grand, adulte, suffisamment mature pour faire de ma vie ce que je veux. Je vis à 200 à l'heure, je ne connais pas le sens du mot "pause", ou "prendre son temps". Je trottines, cours, crie, pour avoir ce que je veux dans le meilleur temps. Ce n'est pas un esprit de compétition, juste celui de quelqu'un de maniaque et de sûr de lui.
Après, on me dit souvent généreux, gentil. On me compare à un Bisounours, bien que j'ai la carrure d'un fil de fer. On m'a souvent reproché mon côté efféminé, un peu "précieux", mais je ne le changerais pas. Pour faire plaisir à qui, je te le demande. J'ai toujours été comme ça, j'ai toujours essuyé les mêmes remarques. Être gay semble toujours rester un maux d'époque, les mentalités n'évoluent pas vraiment. Mais plus les gens devinent de chose sur moi, plus j'estime qu'ils sont ouverts d'esprit, et donc qu'ils valent la peine d'être connus !
Et, tu sais quoi, ma chère Hannah ? Je lui ai dit tout ça, j'ai répondu à toutes ses questions, et j'ai fini par obtenir le droit de rester au Bal ! Pour le remercier, je lui ai fait un câlin, et au diable son visage outré !
Nom & Prénom(s) complets
Zénon Tancrede d'Idinis Victorin
Âge
28 ans
Origine
né en arménie
Groupe
Bouffons
Particularité
date tatouée sur le poignet
Avatar
Mika



zénon
il est temps à nouveau
Chère Hannah,
dehors, la pluie bat son plein. Comme quoi, malgré toute la puissance du Roi, il ne parvient pas encore à contrôler les éléments. J'ai été retranché dans les chambres du toit, et mes affaires traînent en désordre sur mon lit. J'aurais pu partir, plutôt que de rester ici. Mais ce n'est pas comme si j'avais beaucoup d'autres endroits où aller... Mon parcours, plutôt chaotique, ne m'a pas laissé beaucoup de 'chez-moi'.

Je suis né en Arménie, d'une mère autochtone et d'un père français. Etant plus une erreur qu'autre chose, mon père m'a récupéré et m'a ramené avec lui en France. Il a du trouver amusant de trancher avec mes origines de bâtard en m'appelant de manière à prouver au monde entier que j'étais un français de longue lignée. Zénon Tancrede d'Idinis Victorin. Rapidement raccourci à Zénon.

J'ai grandi, caché, dans la campagne du Sud-Est. J'étais plus ou moins le fruit d'une erreur, un objet encombrant, et de surcroît trop curieux. Entouré de précepteurs, j'ai reçu une éducation digne de mes prénoms : lourde, complète. Originale ? Non, ça, c'en est devenu mon caractère.
Vite agacé de tourner en rond, j'ai commencé à braver les règles, à sortir du parc privé, à aller rencontrer des jeunes de mon âge. Mon bac en poche avec deux ans d'avance, j'ai tout bonnement arrêté d'étudier. Quand mon père a tout découvert, je l'ai vu pendant plus d'une heure pour la première fois de ma vie. Et certainement pour la dernière fois.

Ensuite ? Il m'a forcé à faire quelque chose de ma vie. L'esprit rebelle, j'ai décidé de partir de la maison. Je me suis réfugié dans la ville. J'ai utilisé mon physique pour gagner de quoi payer une chambre d'hôtel plus miteuse qu'autre chose. J'ai goûté à la drogue, aux trafics en tous genre, aux blanchiments d'argent. J'ai traîné dans des affaires plus louches les unes que les autres. Sauf que j'étais encore mineur. Et que, chaque fois que je me retrouvais au poste du police, mon père venait me chercher. Il venait, me ramenait à la maison, fermait la porte de ma chambre à clé, et me regardais patiemment faire le mur en sautant par la fenêtre depuis la baie vitrée de notre immense bibliothèque. En espérant, très certainement, que je finisse par me blesser gravement en atterrissant au sol.
Un jour, ça s'est mal terminé. Un jour, ce n'est au poste que j'ai terminé, mais à l'hôpital, en soins intensifs. J'y suis resté plusieurs mois, ayant parfois du mal à simplement me redresser dans mon grand lit blanc.

Finalement, suivant tes conseils, j'ai fini par retourner étudier dans une faculté, en psychologie. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, je suis tombé amoureux d'un élève de deuxième année, avec qui je suis resté quoi... 8 ans ? Il était ma vie, mon souffle, tout ce qui faisait de moi ce que j'étais. Je ne vivais que par lui, et c'était réciproque.
Mais un jour, j'ai eu des soupçons. Un jour, un soir, je ne l'ai plus cru lorsqu'il est rentré aux premières lueurs du jour. Le cœur brisé, en miettes, je me suis précipité dans tes bras. Pour découvrir que, tout à ma vie amoureuse, je ne t'avais pas vue dépérir.

Au final, c'est fou comme on se rend compte de l'amour que l'on a pour une personne seulement quand on nous enlève cette personne. C'est con, aussi. Ma chère, ma tendre, mon amour d'Hannah. Tu étais celle qui m'ouvrais la porte de service quand je rentrais tard le soir. Tu étais celle qui rangeais ma chambre pour ne rien laisser entrevoir de mes fréquentations. Celle qui est venue me chercher en prison à chaque fois. Celle qui a passé des nuits entières avec moi à l'hôpital.
Celle qui, une fois partie, m'a confortée dans l'idée d'aller faire ma vie ailleurs. Certes, je ne suis pas parti bien loin, mais j'ai accepté cette invitation qui était arrivée, comme par magie, le lendemain de ma rupture.

Je suis arrivé au Bal, au Château. J'ai reçu mon secret, comme tout le monde. Je me suis forcé à le cacher, jusqu'à que mon ex-amoureux n'arrive lui aussi.
Tu connais la suite. Je suis rapidement retombé dans ses bras, je lui ai rapidement fait confiance à nouveau. J'ai vécu à nouveau une année merveilleuse, flottant sur mon petit nuage.
Jusqu'à ce qu'il fasse de moi un Bouffon en révélant mon secret.

J'avais reçu comme mission de travailler en tant que styliste personnel du Roi, et je le lui avait dit. Il n'avait plus qu'à réunir toutes les preuves, et à tout révéler. Il m'a chassé du château alors que, le cœur à nouveau en miettes, je décidais de rester à Calaus.
Je travaille pour la Grande Couturière, je confectionne les tenues de bal de tous ces Invités dont les heures à la Cour sont comptés. En espérant secrètement qu'un jour, je démasquerais celui qui m'a fait ça. Et que, par la même occasion, je prouverais la grande mascarade qui se cache derrière tous ces froufrous d'un autre temps...
Bienvenue au Bal
Invité
avatar
Invité
Informations
MessageSujet: Re: Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon   Lun 2 Fév - 18:52
Hello ! Bienvenue ma BN !
Cause there's gonna be a day when you're standing in the hall of fame
avatar
Informations
Messages : 50
Faveurs du Roi : 35
Date d'inscription : 16/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon   Mer 4 Fév - 19:45
Merci la miss.
Et, comme je suis toute-puissante et que j'ai fini ma fiche, j'vais aller me valider. Je poste juste pour que vous puissiez vérifier que je suis pas une admine délinquante et que j'ai bien une signature. Cool

_________________
you can beat the world, beat the war
yeah, you can be the greatest, you can be the best
Désormais, vous entrez dans mon jeu...
avatar
Informations
Messages : 113
Faveurs du Roi : 162
Date d'inscription : 13/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur http://bienvenue-au-bal.forumactif.org
MessageSujet: Re: Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon   Ven 6 Fév - 13:43
bienvenue au bal



Te voilà désormais validé ! Ta vie trépidante à la Cour du XXIème siècle peut enfin commencer...

En tant que Bouffon, tu vas pouvoir accéder à un endroit que seuls eux peuvent voir. Il te faudra à partir de maintenant comploter, car comme tout le monde, tu auras le droit à des indices afin de t'aider à découvrir les secrets des autres...
Je te contacterais peut-être sous peu afin de te confier une mission, indépendamment de ton statut de Bouffon. Ils sont particulièrement utiles, à la Cour...

Je t'invite d'ores et déjà à aller recenser ton avatar au bottin, à partir poster ta fiche de liens, à aller réclamer le métier qui t'es dû (si tu en souhaites un), et surtout à aller t'amuser !
Et, bien évidemment, Bienvenue au Bal...
Contenu sponsorisé
Informations
MessageSujet: Re: Love, en verlan, ça fait vélo. J'ai toujours su que l'amour était une histoire de pédales... | Zénon   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MARGAUX ► love à l'envers ça fait vélo, je savais que l'amour était fait pour les pédales.
» Quand l'espoir se fait rare, il y aura toujours une nouvelle qui la renforcera. {PVC le clan}
» Maryse Vs Beth Pheonix Vs Angelina Love
» Maryse Ouellet Vs Michelle Mccool Vs Angelina Love
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue Au Bal ::  :: Les Présentations :: Les Validés-